ASSOCIATION VAUDOISE DES CAFETIERS, RESTAURATEURS ET HÔTELIERS

1 novembre 2012

Nuits lausannoises: un goût d'inachevé...

Mardi 30 octobre, la Municipalité de Lausanne a présenté son train de mesures destinées à pacifier les nuits de la capitale vaudoise. Première analyse d'un plan qui ne supprimera certainement pas les gueules de bois.


Fermeture anticipée des clubs à 3h00 du matin, limitation de la consommation d'alcool sur la voie publique, fermeture des petits commerces à 19h le vendredi et 18h le samedi (au lieu de 22h), mesures d'éloignement contre les dealers, contrôle et éventuelle saisie des armes blanches et objets dangereux contituent l'essentiel des mesures annoncées par la Municipalité de Lausanne pour lutter contre les débordements nocturnes.

Ce plan constitue une réaction attendue des autorités lausannoises. Auditionnée cet été avec d'autres acteurs (associations de commerçants et établissements de nuit), la section lausannoise de Gastrovaud y voit une prise de conscience bienvenue. Pourtant, les mesures concrètes annoncées ont  un goût d'inachevé.


Une réponse partielle
En septembre dernier, restaurateurs, commerçants et clubs lausannois préconisaient dix mesures-phares pour pacifier les nuits lausannoises (lire le communiqué ici). L'annonce municipale en retient plusieurs:

  • interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique
  • interdiction de détenir des couteaux et des objets contondants
  • renforcement de la lutte contre les dealers
  • renforcement de la concertation entre les acteurs de la nuit et les autorités
  • possibilité d'autoriser une fermeture des clubs à 06h du matin (mais conditionnée à une modification de la LADB et au respect de critères d'exploitation stricts et à des taxes de prolongation).
     

Néanmoins, d'autres mesures annoncées risquent très probablement de manquer leur cible. Parmi elles, la fermeture des clubs à 3h00 du matin. Cette modification de l'heure de police, assortie de conditions strictes en matière de sécurité privée, aura en effet deux conséquences potentielles:

  • gonfler les recettes de la ville, grâce aux émoluments payés par les exploitants qui demanderont une prolongation d'ouverture. Bonus estimé pour les finances communales: CHF 400'000.- par année...
  • gonfler les attroupements de rues dès 3h du matin, par des clubbeurs en quête d'établissements ouverts plus tardivement ou dans l'attente d'un moyen de transport public...

La fermeture anticipée des petits commerces (19h les vendredis, 18h les samedis, au lieu de 22h) est également sujette à caution. Certes, cette décision compliquera l'achat d'alcool en début de soirée; mais elle n'empêchera jamais quiconque de contourner la mesure en se rendant dans les commerces de la gare soumis à une législation fédérale différente, en commandant des boissons en ligne ou en les achetant par anticipation, en journée. Pire: elle punit l'ensemble de la population, désormais interdite d'achats en fin de semaine dans les commerces de quartier.


Cette première appréciation conduit donc à un bilan mitigé. La balle est désormais dans le camp du Conseil communal, qui pourra confirmer, compléter ou modifier le dispositif prévu. Affaire à suivre.

Lire le communiqué de presse de la Ville de Lausanne


Voir toutes les news

ASSOCIATION VAUDOISE DES CAFETIERS, RESTAURATEURS ET HÔTELIERS

Avenue Général-Guisan, 42 - 1009 Pully - Tél 021 721 07 07 - Fax 021 721 07 21 - info(at)gastrovaud.ch
Site réalisé par AgenceWeb SA édité par Publishpro