ASSOCIATION VAUDOISE DES CAFETIERS, RESTAURATEURS ET HÔTELIERS

22 février 2014

Achats-tests: amélioration sensible, mais progrès encore possibles

Les résultats de la dernière campagne d'achats-tests réalisés dans le canton de Vaud viennent de tomber. Verdict: la restauration présente une amélioration nettement supérieure aux autres secteurs contrôlés. Mais des progrès restent souhaitables.
 

Les résultats de la seconde campagne d’achats-tests dans le canton de Vaud montrent une légère amélioration de l’application des interdictions de vente d'alcool aux mineurs. En 2011, le taux de vente illégale s'élevait en effet à 85.5%, contre 79,1% en 2013, soit 6,4 points de moins. Cette amélioration est principalement due aux progrès réalisés par le secteur de la restauration, qui présente en 2013 un taux de vente illégale de 84,4%, nettement inférieur à celui de 2011 (93,9%).

Dans les autres secteurs, la situation est contrastée. Pour ce qui concerne la vente « à l’emporter » (grande distribution, indépendants - petits commerces), la situation s'aggrave entre 2011 (65.0%) et 2013 (66.0%). Dans cette catégorie, les indépendants et petits commerces présentent un taux de vente illégale plus élevé (82%) que les grandes enseignes (41% en 2013 contre 42,5% en 2011). Enfin, la situation demeure tout particulièrement préoccupante dans les manifestations festives, culturelles et sportives, dont le taux s'élève à 93%...

Vigilance toujours de mise
Pour GastroVaud, les progrès constatés dans le domaine de la restauration sont réjouissants. Les efforts de sensibilisation menés en 2013 au sein de l'association portent ainsi leurs fruits. Ils doivent néanmoins être poursuivis, en vue d'une troisième campagne d'achats-tests d'ores et déjà programmée, et surtout du renforcement des sanctions annoncées par le Conseil d'Etat (lire son communiqué de presse).

On notera enfin que le contrôle de la vente d'alcool aux mineurs est une tâche complexe, pour diverses raisons:
1. il repose en premier lieu sur une estimation de l'âge par le vendeur ou le serveur, qui peut facilement être induit en erreur par le physique de son client. Ce cas de figure se rencontre en particulier auprès de la clientèle féminine, dont l'estimation de l'âge est souvent difficile. La différence entre le nombre de refus signifiés à des garçons (25.8%) et le nombre de refus signifiés à des filles (4.9%) semble en attester.  
2. dans des cas de forte affluence, la pression exercée sur le personnel de service rend le contrôle systématique de l'âge des clients difficilement pratiquable.
3. seul un renforcement de la dotation en personnel au sein des établissements permettrait de systématiser les contrôles effectués à la commande de boissons. Le faible rendement de la branche et la croissance des charges imposées aux restaurateurs rend toutefois ce renforcement pratiquement impossible pour une majorité d'établissements.
4. on relèvera également que les prix pratiqués dans les restaurants sont souvent dissuasifs pour les mineurs, contrairement aux tarifs des petits commerces. Il conviendrait dès lors de pondérer les résultats présentés, en tenant compte du nombre largement inférieur de clients mineurs fréquentant les restaurants par rapport aux petits commerces, voire même aux grandes surfaces. GastroVaud fera bien évidemment valoir cette exigence auprès des autorités, en vue de la prochaine campagne d'achats-tests.

A consulter sans modération: le guide "Pour une vente et un service responsable de l'alcool"!
Afin de faciliter la tâche des exploitants et de leurs collaborateurs de service, GastroVaud recommande la lecture et la diffusion du guide édité par la Fondation vaudoise contre l'alcoolisme intitulé "Pour une vente et un service responsable de l'alcool".

Ce document offre en effet de nombreux conseils pratiques tels que:

  • comment réagir en cas de doute sur l'âge d'un client?
  • comment distinguer les signes d'ivresse ou d'ébriété?
  • comment refuser la vente?
  • comment faire face à l'agressivité et calmer un client?


A consulter sans modération: car un homme informé en vaut deux!


Sur ce sujet:
> Synthèse des résultats de la 2e campagne d'achats-tests effectués dans le canton de Vaud
> Commentaires détaillés des résultats
> Guide FVA "Pour une vente et un service responsable de l'alcool"


Voir toutes les news

ASSOCIATION VAUDOISE DES CAFETIERS, RESTAURATEURS ET HÔTELIERS

Avenue Général-Guisan, 42 - 1009 Pully - Tél 021 721 07 07 - Fax 021 721 07 21 - info(at)gastrovaud.ch
Site réalisé par AgenceWeb SA édité par Publishpro