fbpx

La décision est tombée: Vaud ferme aussi les établissements publics

La décision est tombée: Vaud ferme aussi les établissements publics

Après Genève, Jura, Neuchâtel et Fribourg, c’est au tour du Canton de Vaud d’ordonner ce jour la fermeture des établissements publics, dès demain mercredi 4 novembre à 17h00, et ce jusqu’au 30 novembre.

Les détails de cette fermeture et de ses modalités ne sont pas encore connus avec précision. Une nouvelle newsletter vous sera donc adressée dans les jours qui viennent , pour répondre aux questions liées notamment à la possibilité de proposer de la vente à l’emporter et surtout aux mesures économiques qui doivent impérativement accompagner cette fermeture et que le Gouvernement vaudois va préciser ce jeudi.

Les revendications de GastroVaud

Par voie de communiqué de presse, GastroVaud a tenu lundi 2 novembre déjà, à préciser les revendications de la branche, qui sont les suivantes :

remettre en place un dispositif cantonal de traitement accéléré et simplifié des RHT ;

  • la hauteur des charges sociales dues à la hauteur des RHT reçues (80% des salaires);
  • éviter des aides inégales entre patrons de SA/Sàrl et en raison individuelle ;
  • réitérer un plan d’aide au paiement des loyers, pour tous les établissements fermés d’autorité, que ce soit depuis septembre (clubs et discothèques) ou à venir. Les effets de seuil du premier plan devront être évités. En outre, il est indispensable que le Canton s’engage en faveur de la loi fédérale encore en discussion, prévoyant une répartition 60/40 entre bailleurs et locataires, sur les loyers dus lors du premier confinement ;
  • concrétiser les indemnisations attendues des tenanciers de bars, traiteurs, clubs et discothèques, aux avant-postes des fermetures et restrictions imposées depuis six semaines ;
  • présenter un plan de sauvetage de l’hôtellerie, demandé par 85% des députés vaudois, suite à la résolution déposée par le Président de GastroVaud le 15 septembre dernier ;
  • prévoir des actions de relance soutenant la demande et activables dès que la situation sanitaire le permettra (Welqome 2).

Nous continuons naturellement à nous battre avec détermination pour la survie des établissements vaudois et à exiger des contreparties substantielles et immédiates à la fermeture des établissements. Et comme ce printemps, nous continuerons à vous informer régulièrement, par voie de newsletter et sur notre page Facebook, dès que la situation l’exige.

Bien conscients de la difficulté extrême de la situation et du péril économique qu’elle fait courir aux acteurs de la branche, nous faisons tout notre possible pour atténuer l’impact de la décision de ce jour. Et nous vous exprimons toute notre reconnaissance pour l’énergie et le sens des responsabilités manifestés afin de respecter les contraintes imposées à la branche jusqu’ici.

Plus d’informations