Le 27 septembre, évitons-nous une balle dans le pied!

Le 27 septembre, évitons-nous une balle dans le pied!

Le 27 septembre prochain, le peuple suisse devra se prononcer dans les urnes sur l’initiative « Pour une immigration modérée ». Celle-ci vise à réguler de manière autonome l’immigration des étrangers et donc à renégocier la libre circulation des personnes avec les pays de l’UE et de l’AELE, ou à y mettre fin si aucun résultat n’est obtenu. En cas d’acceptation, plusieurs conditions-cadres indispensables à la branche de l’hôtellerie-restauration seraient compromises :

  • le recours à la main-d’œuvre européenne. Le système des quotas aggraverait la pénurie de personnel qualifié et rendrait le recrutement plus coûteux.
  • l’accès facilité des touristes en Suisse. Aujourd’hui, grâce aux visas Schengen, les clients des marchés éloignés n’ont pas à passer par une procédure de visa distincte pour visiter la Suisse. S’il était nécessaire à l’avenir de se procurer un visa supplémentaire, les conséquences se chiffreraient en centaines de millions de francs perdus chaque année pour notre industrie touristique.

A l’heure où la branche est déjà lourdement pénalisée par le COVID, ne nous tirons pas une nouvelle balle dans le pied. Refusons l’initiative « Pour une immigration modérée ».