fbpx

Le Mot du Président : Franchir le pas, pour éviter le pass! 

Le Mot du Président : Franchir le pas, pour éviter le pass! 

Mesdames et Messieurs, chers Membres,

C’est devenu la saga de l’été 2021: le passe vaccinal sera-t-il rendu obligatoire à la rentrée? Débattue quotidiennement, cette question apporte son lot de craintes pour tous les secteurs concernés, principalement ceux classés « oranges » par la Confédération: musées, cinémas, fitness et, naturellement, restaurants.

Nous l’avons déjà écrit et dit haut et fort, ce passe est parfaitement contraire à notre vocation. Il n’appartient pas aux restaurateurs de trier leurs clients, mais bien d’accueillir tout le monde sans discrimination. C’est la première raison de notre opposition. Mais d’autres motifs nous poussent aussi à dire non. Car si le passe devait être imposé, il induirait des problèmes juridiques, pratiques et financiers.

Juridiquement d’abord, il est peu probable qu’un employé de restauration dispose de l’autorité légitime pour exiger des clients qu’ils présentent une pièce d’identité en appui du passe. N’est pas policier qui veut! Pratiquement ensuite, on devine facilement le casse-tête que représentera l’organisation concrète du contrôle du passe… Faudra-t-il affecter des employés à chaque entrée du restaurant et de son éventuelle terrasse pour fliquer la file des clients sur le coup de midi ou de 19h00? Et, du même coup, délester le staff de service, souvent en effectif déjà réduit par le manque actuel de collaborateurs? Financièrement enfin, un tel passe induira de nouvelles charges de personnel d’une part, et une réduction de la clientèle d’autre part, puisque seuls les vaccinés pourront accéder à l’établissement! Si nos autorités venaient à l’imposer, il conviendrait alors aussi d’indemniser l’ensemble des acteurs concernés…

En attendant, pour éviter que cette menace se concrétise, il faut parler clair: VACCINONS-NOUS! Car plus le taux de vaccination augmentera, plus la menace d’un passe vaccinal s’éloignera. On peut bien sûr regretter la contrainte imposée et les discours culpabilisateurs aujourd’hui en vogue… On peut aussi disserter longtemps sur les spécificités des vaccins anti-covid et le prétendu manque de recul scientifique dans ce domaine (alors que les ARN messagers ont été découverts il y a plus d’un demi-siècle !). Mais on rappellera aux plus sceptiques que vivre en société, c’est accepter, parfois, que la solidarité et le bien-être collectifs l’emportent sur les libertés individuelles. C’est fort de ce principe que, même avec une irrépressible envie, on ne roulera pas à 200 km/h sur l’autoroute, on ne frappera pas son voisin trop bruyant et qu’un chauffeur de bus scolaire ne carburera pas au Chasselas dès le petit-déjeuner (image empruntée au politologue français Olivier Costa)! Alors, oui, pour éviter le passe et tout le bazar qui l’accompagnera, il est urgent de franchir ce pas !