Les nouvelles obligations et FAQ

Les nouvelles obligations et FAQ

OUTILS ET DOCUMENTS UTILES
Affiches « Infos clients » à placarder sur votre porte ou devanture :


QUESTIONS FRÉQUENTES ET RÉPONSES


En cuisine, le masque est-il obligatoire aussi?

NON, GastroVaud a réussi à faire en sorte qu’il ne le soit pas. Il est toutefois recommandé.

Visières ou masques en plastique sont-ils autorisés ?

NON. La Directive précise ce qui suit : « Par masque, on entend le masque d’hygiène ou communautaire (définition disponible sur le site www.hpci.ch). Les visières et masques en plastique sont prohibés ».

La distance de 1,5 m. entre groupes de clients est-elle toujours obligatoire?

OUI. Toutefois, des parois de séparation sont autorisées afin de réduire cette distance.

Au bar, est-il toujours possible de consommer ?

OUI, mais exclusivement assis (chaises hautes).

Quel est le dispositif de traçage homologué par GastroVaud?

  • Pour l’heure, les dispositifs de traçage utilisés jusqu’ici peuvent toujours être exploités, jusqu’à l’homologation d’un dispositif numérique concerté avec le Médecin cantonal ;
  • En cas de récolte des coordonnées des clients sur formulaire « papier », l’identité et le no de téléphone du contact doivent être vérifiés et les feuilles ne doivent pas être laissées à la vue de la clientèle, afin de garantir la fiabilité et la confidentialité des données.
    (Nouveau, état au 17.09.2020)

En cas de vente à l’emporter, faut-il prendre les coordonnées des clients?

Pour la vente à l’emporter, à l’intérieur ou à l’extérieur, de mets et de boissons à consommer hors de l’établissement, le traçage n’est pas obligatoire. Toutefois, le masque et une distance de 1.5 m entre clients s’imposent (Nouveau, état au 17.09.2020)

Si je privatise mon restaurant pour une fête privée, puis-je échapper aux nouvelles règles?

NON, masque, traçage et consommation exclusivement assise restent obligatoires. 

En cas de privatisation d’une salle, la consommation debout est-elle autorisée ?

Lors de manifestations privées (mariages, baptêmes, réunions d’entreprise, etc.) organisées dans des établissements accessibles au public dans lesquels des boissons et mets peuvent être consommés (art. 4 Directive), la consommation debout n’est autorisée qu’à condition que la salle soit privatisée, fermée et non visible des autres clients (terrasse exclues). Lorsque la distance de 1,5 m ne peut être respectée et lorsque les personnes ne consomment pas, le masque est de rigueur. (Nouveau, état au 17.09.2020)

Comment faites-vous pour nous aider à atténuer le choc ?

De nombreuses demandes auprès des autorités sont en cours, dont plusieurs initiées avant les dernières décisions cantonales :

  • relance de l’opération Welqome pour la saison hivernale
  • financement par l’Etat de l’application numérique destinée au traçage des clients
  • raccourcissement de la durée des quarantaines
  • octroi immédiat des RHT en cas de mise en quarantaine (sans dépôt de nouvelle demande ni délai de carence)
  • appel aux communes et au Canton pour prolonger l’extension des terrasses, les exonérer de taxes et faciliter l’installation de chaufferettes
  • octroi d’aides spécifiques aux établissements fermés d’autorité (clubs, discothèques) ou impactés lourdement par les nouvelles restrictions (bar où la consommation debout est désormais interdite, traiteurs impactés par les mesures imposées aux manifestations privées)
  • plan de sauvetage pour le secteur de l’hôtellerie (résolution déposée au Grand Conseil)